mercredi 1 avril 2015

Aimes tu ou t'aimes tu ?


L’amour, qu'on m'en parle et mon sang ne fait qu'un tour.
Tu connais l'amour ?
Tu aimes ? Où est ce que c'est l’œil de l'autre que tu chéris, que tu recherches ?
Parce qu’aimer en retour d'amour c'est apprécier ce qui est aimable en toi dans les yeux de ceux qui t'entourent et donc finalement ; toi même.
Pauvre narcisse tu te penches sur le reflet d'un ego et tu souffres de l'absence de  miroir à ta droite à ta gauche.
Le chien aime la main qui le nourri.
Amour pour son maître ? Non
Amour de soi,  de la nécessité impérieuse à lui exprimer qu'il est digne de lui et toujours et inexorablement amour de lui même.
L'amour est joie, sensation et retour.
Mais aussi abnégation, effort, lutte et extase.
L'amour c'est le bien, le bien fait à l'autre car il est autre.
Pas un pâle reflet de toi ou de ce que tu penses être.
L'amour c'est la mère inquiète qui veille son enfant.
Pas l'admiration de l'esthétisme artificiel.
L'amour c'est ce proche qui te dis ne prend pas froid, prend soin de toi.
Pas ceux pour qui tu n'es que la somme de ce qui leur est utile ou enviable.
L'amour c'est la beauté de la création, qui chante sur la divine mélodie de la vie.
Pas cette cacophonie insipide qui vomie des discours d'accomplissement de soi.

Sois généreux, transcendant, et courageux.
Enfin admire le beau, et à tout jamais l'amour sera ton reflet.