samedi 14 février 2015

L'esprit de Caïn


Suis je le gardien de mon frère ?
C'est par ces mots que Caïn se damne.
Il trahit son lien à l'autre, et brise l'unité Adamique.
Son frère est mort de sa main, et c'est sa volonté d'être sans Abel qui confesse son crime.
Je ne suis pas le gardien de mon frère.
Héritage des temps primordiaux, cette phrase à enfanté le sur homme et le self made man.
Conception blasphématoire de l'existence où l'homme n'a besoin de personne pour être.
"Je suis", singularité verbale du tout puissant, a glissé vers la créature.
La grammaire est complice d'une forfaiture sémantique.
L'homme ne doit s'exprimer que par "nous sommes".
Et le "Vous" réservé à la majesté Divine.
Seul le tout indépendant peut être sans relation avec l'autre.
Ne plus être par rapport à l'autre nie l'Adam originel.
Une représentation exclusive du moi.
Là où une vision inclusive de l'être établit la relation d'interdépendance de soi aux autres.
Vingt pour-cent de la population  posséderait aujourd'hui quatre vingt pour-cent de la richesse totale.
Cette aberration économique et sociologique, n'est qu'un lent processus de négation des autres, et par extension de l'unité originelle.
On comprend dès lors pourquoi il est plus facile pour le chameau de passer par le chas d'une aiguille, que pour un homme riche de rentrer au royaume des cieux.
C'est d'avoir été vis à vis des autres qui conditionne la rétribution finale et éternelle.
Il est dit "oh mes créatures, nous vous avons créés d'une seule et même âme, de cette âme nous avons tiré sa paire, et de cette paire nous avons tiré une multitude d'hommes et de femmes".
Dans les saintes écritures le tout puissant s'adresse à la création par le biais du vous et jamais du tu.
La récompense du vertueux prend un sens pluriel et il est dit que "les gens du paradis seront dans les jardins sous desquels coulent des rivières"
Aucune promesse n'est fait à l'homme, mais toute le sont à l'ensemble.
Aussi ne faut il pas combattre l'idée que l'enfer c'est les autres pour affirmer que le paradis c'est nous